Jeudi 27 novembre 2014 4 27 /11 /Nov /2014 07:02
Par bonclebs - Publié dans : dressage
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 26 novembre 2014 3 26 /11 /Nov /2014 06:23
Par bonclebs - Publié dans : dressage
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 25 novembre 2014 2 25 /11 /Nov /2014 05:58

J'avais rencontré Greg au sauna. C'était un mince garçon de 25 ans avec une barbiche dorée sous un visage d'ange. Moi j'avais 15 ans de plus et quand, au bain à remous, j'avais vu que son regard ne quittait pas le mien, j'en avais été étonné autant que ravi. Mais bientôt j'entraperçus dans ses yeux bleus une lumière inquiétante qui me remua sourdement les entrailles. Cinq minutes plus tard, à l'étage, cette lumière ne quittait pas ses yeux alors que, sous la veilleuse d'un box, il me pinçait les seins à me faire gémir... Il m'avait donné rendez-vous chez lui à 7 heures du soir le surlendemain.



Dans quel état fébrile je passais les deux jours à attendre ! J'étais à la fois torturé d'angoisse et bouleversé de désir. J'avais toujours rêvé de me soumettre à un jeune tyran mais... comme le moment était déjà venu de sonner à sa porte, ma main tremblait d'une instinctive frayeur. Je sonnai cependant. Greg vint m'ouvrir. A mon grand dépit, il n'était pas seul. "Cyril, mon ami", dit-il en me présentant un grand garçon brun, plus jeune que lui et qui paraissait intimidé. Greg alla se rasseoir près de lui sur le divan de son salon. "Mets-toi en slip ! Et sers nous l'apéro." Cyril sourit :"j'ai encore jamais vu de larbin faire un strip. Ca doit être amusant !" Les paroles du minet dites d'un ton un peu maniéré me pétrifièrent d'humiliation. Je rougis et restai immobile. "Tu te dépêches !" s'impatienta Greg. Sous la veste de treillis verte que j'ôtai alors, j'avais une chemise militaire beige que je déboutonnai lentement. Greg et Cyril me regardaient, amusés, en se tenant par la main. Mon humiliation se muait en trouble plaisir et, si je ralentissais mes gestes, ce n'était pas par gêne, c'était pour faire durer davantage un moment atrocement délicieux. Enfin j'enlevai ma chemise, dégraffai ma ceinture, déboutonnai ma braguette et, lentement, en regardant mon maître et son petit ami comme on regarde des dieux, j'abaissai la taille de mon pantalon sur mes cuisses, mes genoux, mes mollets, mes pieds, tandis que ma queue gonflait de plus en plus visiblement dans mon slip. Greg, joue contre joue avec Cyril, releva les sourcils avant d'avoir une petite moue amusée : "On se garde le bon morceau pour tout à l'heure, chéri. Tu verras : la bête est bien montée ! " Puis, s'adressant à moi : "C'est bon. Tu me sers un whisky. Demande à Cyril ce qu'il prend."



Cyril prenait un porto. Tandis que je le servais, Greg passa dans la pièce à côté. Il revint avec des choses en cuir et en métal. C'étaient d'abord des pinces à seins reliées par un chaîne. Comme il me mettait la première, Cyril plaisanta : "on dirait qu'il a les tétons qui bandent". Quand Greg referma la pince, j'eus encore plus mal qu'au sauna et je ne pus retenir un gémissement. Greg me gifla à la volée : "J'veux pas t'entendre." Sous le regard faussement apitoyé de Cyril, des larmes de honte me vinrent aux yeux.



Greg avait aussi apporté une courte courroie de cuir clouté avec boucle. Il me la mit sous le nez. "Dis-moi ce que c'est." - "Un collier à chien", mumurai-je..."T'as entendu c'qu'il a dit, Cyril ?" -"Moi ! Rien du tout ! Il se fout de toi cet esclave ! " Greg me gifla à nouveau : "tu vas répéter plus fort, dis !" Je hurlai presque : "UN COLLIER A CHIEN !" - "Et c'est pour qui ce collier à chien ?" - "C'EST POUR MOI !" - "C'est pour moi qui ?" - "C'EST POUR MOI, MAITRE ! " Greg me passa doucement la main sur le crâne, me flatta la joue. "Ben, tu vois, quand tu veux ! Je suis sûr que tu vas être un brave chien, hein ?" Greg me tira l'oreille comme je tardais à acquiescer. "Oui, Maître, je vais être un brave chien." - "Cyril, t'as une idée du nom qu'on pourrait lui donner à notre clébart ?" - "Bof ! Ah, si ! Pataud ! Pour un vieux chien maladroit comme lui, je trouve que ça collerait pas mal ! "- "Bien trouvé, Cyril. T'entends, Pataud ? Mon petit copain t'as trouvé un nom. Va frotter ta gueule contre ses jambes pour le remercier." Le collier attaché autour du cou, j'allai à quatre pattes frotter ma tête contre les genoux de Cyril. Greg se rassit à côté de lui, passa le mousqueton d'une laisse dans la boucle du collier. Cyril prenait de plus en plus goût au jeu. "J'aimerais bien que Pataud me lèche les bottes. J'aimerais voir ce que ça fait de se faire lécher les bottes par un chien." Sous son jean noir, Cyril portait en effet des bottes en cuir, noires aussi. Je relevai la tête avec un mouvement de recul mais Greg me la poussa sur le pied de Cyril. A genoux, prosterné, j'étendis ma langue sur la botte du minet narquois et j'imaginai au-dessus de moi la complicité de regards jouisseurs. Je bandais de plus belle en léchant doucement le cuir lisse et odorant. "Lèche plus fort, Pataud. J'sens pas ta langue. Greg ! Tu veux pas le faire lécher plus fort ?" - "Si ! Si ! Attends ! J'vais te l'faire lécher ta botte comme il faut, tu vas voir !" L'instant d'après, quand je me retournai, Greg tenait un fouet tressé à la lanière courte mais très épaisse. Quand il me cingla les fesses et le bas du dos, j'eus l'impression d'être frappé par une bite de cuir. Je me tordis en râlant de douleur et de plaisir, écrasai ma bouche sur le dessus du pied de Cyril, me mit à lécher le cuir de sa botte de toute la force de ma langue, tout en tordant toujours le cul sous le fouet de Greg. Cyril apprécia : "Eh bien, tu vois ! Comme ça je sens ta langue. C'est très bon, tu sais, de sentir une langue de chien à travers le cuir de sa botte !" - "Comme moi j'vois rien, dit Greg, j'veux entendre. Bave, Pataud ! Bave en faisant du bruit !" Je léchais à grands coups de langue, je salivais en soufflant, chuintant, gargouillant de la bouche, je gigotais du cul en bandant à mort. Greg dut le sentir : "Arrête ! Relève-toi et enlève ton slip ! "Je me relevai caressé par le regard brillant de Greg et de son petit ami. Quand j'abaissai mon slip, ma queue, coincée un instant par l'élastique, se releva comme le levier d'un catapulte, se dressa presque debout et si bien cambrée que les voyeurs eurent un grognement admiratif. "Si tu veux sucer la queue de Pataud, chéri, te prive pas, elle est à toi" – "Pourquoi pas ?" Joignant le geste à la parole, Cyril saisit la chaîne qui me tenait les seins, la tira en me faisant très mal mais sans me faire débander et commença à me sucer comme si ma queue avait été une friandise offerte. Après ce fut à mon tour de sucer, Greg d'abord, Cyril ensuite. Puis les deux garçons s'amusèrent à me faire courir à quatre pattes, ramper, rapporter des objets dans ma gueule, faire le beau. Et, comme je me donnais en spectacle devant eux, ils s'embrassaient, se caressant, s'étreignant, se suçant l'un après l'autre, se branlant. Ils se disaient des mots d'amour et revenaient à moi après pour de nouveaux jeux. Ils imaginaient des promenades où ils m'emmèneraient en laisse, où ils me fearaient ramper dans la boue, pisser la patte levée, sentir puis lécher la pisse par terre... des réceptions d'amis où, après les avoir servis comme un larbin, je divertirais les invités le reste de la soirée : strip, tours de chien savant, gâteries à chacun, punitions distrayantes... Bref, tandis que je rampais, courais à quatre pattes, suçais, léchais les bottes, ils évoquaient toute une vie commune où je serais comme ce soir-là et pour longtemps -pour leur plaisir- un chien de compagnie. Et, sans même qu'ils me le demandent, j'en aboyais de joie !



Par bonclebs - Publié dans : dogtraining dresse-clébard
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 25 novembre 2014 2 25 /11 /Nov /2014 05:00

945519 313087108823652 2013123797 n

13008 605639439479424 916299338 n

1451575 683484841676332 1254851912 n

1010286 270851999765859 2090276133 n

1477979 628288707218787 591941302 n

1536690 708382962519853 63728251 n

179723 164530597052151 913725859 n

549835 430975130329096 1254898442 n

76494 118251271573025 8120358 n

941120 257812727698088 1070906830 n

976500 313086732157023 1789469893 o

971403 390150094420415 306009067 n

Par bonclebs - Publié dans : dogtraining dresse-clébard
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 24 novembre 2014 1 24 /11 /Nov /2014 05:28
Par bonclebs - Publié dans : dressage
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

http://4.bp.blogspot.com/-HuGaxjH28qs/UFDzIyLFJdI/AAAAAAAAGfs/RKPAsxjQz2c/s320/tasteitrubit%C2%A0%C2%A0+TrevorJizz.gif

Profil

  • bonclebs
  • Le blog de Akkaria, , planète des hommes SM
  • sm bottes dogtraining humiliation larvage léchage
  • 173 cm 76 kg 58 ans. Je pense qu'en parcourant mon blog on voit suffisamment ce que bonclebs aime et recherche. ce que je n'aime pas apparaît peut-être ausssi ...dans l'absence. Je n'aime pas les rapports non protégés, le scat, le fist, le pierci

Présentation

  • : Le blog de Akkaria, , planète des hommes SM
  • Le blog de Akkaria, , planète des hommes SM
  • : gay Gay
  • : Akkaria, une planète peuplée d'hommes soumis ou dominateurs, des maîtres et des esclaves.beaucoup de vidéos de dogtraining, de maîtres humiliant leurs esclaves, des photos, des journaux intimes d'esclaves
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

le blog de mon maitre

blog de masteradogg

mes visiteurs

gay

Tchat ZoneBeur.com

Découvre ZoneBeur.com le nouveau tchat gay gratuit pour rencontrer des blanc, Blancs, Beur  et c'est gratuit !!

 

http://gueuleajus.com/images/baniere160par600.gif

Texte Libre

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés